Épargne de précaution vs. épargne longue

Garder son argent sur un compte bancaire pour y avoir accès à tout instant, ou placer sur des supports potentiellement plus rentables, mais moins facilement accessibles et plus risqués ? Notre réponse : les deux, mon colonel !

“Ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier” est un vieux proverbe qui est instinctivement compris de tous et recommandé par de nombreux économistes. Et ce conseil peut être d’autant plus pertinent que certains investissements sont risqués. Est-ce pour autant qu’il faut garder toutes ses économies sur son compte en banque, en restant à l’écart de toute forme d’épargne potentiellement plus rémunératrice mais - par construction - plus risqué ? La réponse négative à cette question semble couler de source, mais il est utile de la nuancer, en fonction des raisons pour lesquelles vous épargnez, et donc en fonction du type d’épargne que vous souhaitez constituer.

L’épargne de précaution doit être disponible et sans risque

  • Égale à 3 à 5 mois de salaire
  • Doit être toujours disponible et sans risques
  • Le Livret A est un bonne solution, mais pensez aussi au “Super Livrets”, dont celui proposé par Cashbee

Pouvoir faire face aux imprévus, avec 3 à 5 mois de salaire de côté

La première forme d’épargne à constituer est sans doute l’épargne de précaution. Comme son nom l’indique, il s’agit d’une réserve d’argent vous permettant de faire face aux dépenses imprévues et coups durs inattendus. Sans que cela soit gravé dans le marbre, de nombreux experts et conseillers bancaires recommandent que cette épargne soit au moins égale à trois mois de salaire. 

Par définition, il faut que cette épargne soit rapidement disponible - excluant donc tout placement sur lequel votre argent serait bloqué dans le temps. Vous devez avoir la certitude de pouvoir récupérer la somme mise de côté, dans sa totalité, en cas de besoin. 

Pour les mêmes raisons, vous ne pouvez pas prendre de risques avec l’épargne de précaution. Imaginez découvrir qu’au moment où il faut faire réparer la voiture et remplacer le réfrigérateur, l’argent vous manque parce que le CAC40 s’est effondré la semaine précédente. 

Le Livret A ? Oui, mais pensez aussi aux “super livrets”

Pour garantir la sécurité et la disponibilité des fonds, le livret A et les comptes sur livret paraissent alors comme les meilleurs supports. En contrepartie de quoi, il ne faut pas s’attendre à des miracles en termes de rendement. Avec un taux fixé à 0,50%, dans la limite de EUR 22 950 sur le Livret A, vous savez que votre argent travaille un peu pour vous et qu’il est garanti par l’État. Sur les livrets bancaires traditionnels, la rémunération est typiquement encore plus faible (0,10% en moyenne chez les grandes banques), mais une fois de plus, l’argent reste immédiatement accessible. Il tombe aussi sous le Fonds de Garantie des Dépôts et de Résolution, ce qui vous garantie d’être remboursé en cas de faillite de votre banque, dans la limite de 100 000 euros par personne, par banque. 

Alternativement, pensez aux Super Livrets. Il existe quelques banques qui, contrairement aux grandes enseignes, ne possèdent pas d’agences et souhaitent néanmoins attirer vos dépôts. Elles versent donc des intérêts plus importants, afin de les attirer. Ainsi, Cashbee vous donne accès à une des meilleures offres du moment, le livret d’épargne à vue (donc toujours accessible) de notre partenaire My Money Bank, qui verse 2% pendant quelques mois, puis 0,6% !

Une variante de l’épargne de précaution : l’épargne projet

Un “dérivé” de l’épargne de précaution est l’épargne à destination d’achats importants dans quelques mois, comme par exemple un nouveau canapé, les vacances au ski ou encore le mariage de sa fille.  Vous savez que vous n’avez pas besoin de cette épargne pendant une durée prédéfinie, ce qui permet de considérer des placements (un peu) mieux rémunérés. En effet, les dépôts à terme ("DAT") offrent des taux de rémunération croissants en fonction de leur échéance, pouvant aller de 6 mois à 2 ans. 

Cette forme d’épargne reste très proche de l'épargne de précaution. Même si vous pouvez la bloquer pendant quelques mois, nous continuons de favoriser des supports sur lesquels les sommes épargnées ne sont pas à risque, car il serait très fâcheux qu’à l’échéance vous ne puissiez pas disposer de la somme requise pour l’achat envisagé.

L’épargne longue doit viser des rendements plus importants, selon votre profil et vos convictions


  • L’épargne longue est celle dont vous n’avez pas besoin en cas de coup dur, ni affecté à un projet spécifique à court ou moyen terme
  • Il convient de viser des rendements supérieurs dans le temps, tout en reconnaissant que la valeur de cette épargne peut fluctuer sur des durées courtes
  • Le degré de risque à prendre dépendra de votre appétence au risque, votre aisance en finance, votre horizon de placement et de vos convictions
  • Les placements possibles sont légions (actions, obligations, immobilier, fonds, or,...) tout comme la forme de vos investissements (assurance vie, comptes titres, PEA, PERP,...)

Rechercher un meilleur rendement, en prenant plus de risques 

L’épargne longue constitue sans doute la catégorie d’épargne la plus difficile à appréhender, car le champ des possibles est extrêmement large. L’objectif est de rechercher un rendement plus élevé (en moyenne et sur une durée longue) en acceptant délibérément un niveau de risque avec lequel vous êtes confortable et qui peut donner lieu à des fluctuations de la valeur de cette épargne, à la hausse comme à la baisse, sur des intervalles de temps plus courts.

Cela peut paraître contre-intuitif ou inconfortable, mais n’oubliez pas, cette épargne est par définition placée à très long terme (de 5 à 20 ans ou même plus), donc une baisse temporaire de sa valeur ne doit pas vous surprendre, ni vous faire paniquer.

Votre profil de risque guide le choix de placements

Comment choisir parmi les multiples options de placements, allant des actions de sociétés individuelles, à des fonds, en passant par les obligations, les devises, les investissements en immobilier, ou encore l’or ou les bitcoins ?

Chaque classe d’actifs possède ses caractéristiques propres, et représente un niveau de risque, allant des plus volatils, comme les actions individuelles et le bitcoin, aux plus stables, comme par exemple les obligations d’État. 


Trois critères déterminent votre profil de risque, qui conduisent, ensemble, à l’allocation optimale de votre épargne longue :

  • Votre appétence pour le risque. Êtes-vous un fan de sensations fortes ? Aimez-vous les découvertes et les surprises ? Ou êtes-vous plutôt un adepte d’un quotidien rythmé par des habitudes ?
  • Vos connaissances en finance. Avez-vous la boule au ventre quand vous recevez votre relevé de compte auquel vous ne comprenez rien ou êtes-vous abonné au Financial Times que vous dévorez tous les jours en gardant un œil sur BFM Business ?
  • Votre horizon d’investissement. Pensez-vous avoir besoin de votre épargne longue dans 5, 10, ou 20 ans ?

Pour faire simple, une personne à l’aise en finance, et confortable à prendre quelques risques, plaçant son argent pour quelques décennies, devrait sans doute inclure une exposition importante aux actions dans son portefeuille. À contrario, une personne prudente de nature, peu formée en matière de placements et pouvant avoir besoin de son épargne dans 5 ans devra favoriser les placements obligataires, et avoir une proportion plus modeste de son portefeuille consacré aux classes d’actifs plus volatiles.

Les épargnes de précaution et longue se complètent

En conclusion, aucune des deux types d’épargne n’est meilleure que l'autre. Chaque forme d’épargne a son utilité et sert son objectif. Mais il est crucial d’en avoir conscience, car de trop nombreux épargnants traitent la totalité de leur épargne comme de l’épargne de précaution. Elle est donc en lieu sûr et parfaitement disponible, mais ne génère qu’un très faible rendement. Alors qu’une allocation partielle de leur épargne à des supports à long terme et visant un rendement moyen meilleur leur permettrait d’atteindre leurs objectifs financiers beaucoup plus rapidement.

Force est de constater que l’épargne de précaution vous permet de dormir tranquille la nuit, mais c’est bien l’épargne longue qui vous permettra d’atteindre vos projets de vie !



Logo The Interest

Envie d’en savoir plus sur l'économie et les finances personnelles ?

Découvrir notre blog
The Interest