Assurance vie

L'assurance-vie en France est avant tout un produit de placement financier qui permet à l'épargnant (appelé "souscripteur" dans le langage assurantiel) de mettre de l'argent de côté, typiquement (mais pas toujours) sur une durée relativement longue. C'est-à-dire de plusieurs années, voire même dans l'objectif de transmettre cette épargne à un ou plusieurs bénéficiaire(s) lorsque le souscripteur décède.
Il existe globalement deux types de contrats assurance vie. 

“L'assurance vie en euros" est un produit d'épargne à capital garanti. L'argent initialement investi par le souscripteur sur ce type de contrat n'est jamais à risque, l'assurance vie garantissant de rembourser au moins ce montant au souscripteur s'il le demande.
Par construction, cette épargne est placée prudemment par la société d'assurance vie et donc génère des rendements plus modestes, que ceux que le souscripteur peut espérer sur ses contrats assurance vie en Unités de Compte (UC). 

En effet, les contrats assurance vie en UC permettent au souscripteur de choisir ses placements, et, selon son appétence pour le risque, d'investir dans une très large gamme d'actifs, comprenant notamment des actions, des obligations, des fonds immobiliers, actions, obligataires ou encore de commodités. Contrairement aux contrats en euros, les contrats en UC ne protègent pas le capital du souscripteur et lui donnent un rendement égal à la performance des actifs sous-jacents, dont il faut soustraire les commissions.