Investir pour les nuls : le guide complet de l’investissement en 2020

Actions, obligations, or... Quand investir, via quels supports ? Quel risque et quel rendement associé ? Suivez le guide complet pour tout comprendre sur l'investissement.

Il est fort possible que vous ayez déjà une bonne idée de ce qu’investir veut dire et à quoi cela ressemble, mais juste pour être sûr, définissons le terme ensemble. Et ensuite, nous vous dirons comment faire.

Investir : définition et explication

Investir, c’est l’acte d’affecter des fonds dans le but d’en retirer un bénéfice financier. En d’autres termes, vous placez de l’argent pour en gagner, et ainsi atteindre vos objectifs financiers.

Ça, c’est la version courte et vulgarisée de la définition du Larousse. Peu importe dans quoi vous investissez votre argent, dans la pratique vous le confiez à quelqu’un d’autre, généralement une société, un gouvernement ou une autre forme d’entité, dans l’espoir qu’il vous le rendra — avec des intérêts — à un date future. La plupart du temps, les gens placent de l’argent dans un but précis, par exemple pour financer leur retraite, l’éducation des enfants ou encore l’achat d’une maison.

Investir n’est pas tout à fait la même chose qu’épargner. L’épargne c’est ce qui reste à la fin du mois et qu’on n’a pas consommé. Très souvent, nous le mettons de côté sur un compte d’épargne ou sur un livret. Généralement, un investissement implique de confier de l’argent pour une durée relativement longue, en prenant des risques, là où l’épargne peut être garantie. Si vous gardez votre argent dans un bas de laine ou sous votre matelas, sans jamais l’investir, vous n’aurez jamais plus d’argent que la somme que vous avez mis de côté initialement.

Réalisons une petite simulation

Investir — le livret A — sur le compte courant
Source : Cashbee. Uniquement à des fin d’illustration, car les rendements réels peuvent fluctuer. L’illustration ne prend pas en compte la fiscalité.

C’est pour cette raison que de nombreuses personnes choisissent d’investir leur argent. Il y a beaucoup d’alternatives pour cela. Voici un petite liste des actifs dans lesquels vous pouvez investir :

Types d’investissements

  1. Actions
  2. Obligations
  3. ETF ou Exchange Traded Funds, aussi appelés des “trackers”
  4. Fonds communs de placement
  5. Fonds monétaires
  6. Immobilier
  7. SCPI
  8. Matières premières et métaux précieux, comme par exemple l’or ou l’argent

Si vous êtes toujours en train de lire cet article, nous savons que vous voulez en savoir plus sur les principes fondamentaux de l’épargne et de l’investissement. Mais avant cela, déterminons si vous devriez investir ou non.

La check-list avant d’investir

Commençons par le début. Avant d’investir dans quoi que ce soit, vous devriez vous poser quelques questions importantes. Ces questions détermineront si votre état de santé financière vous permet de commencer à investir immédiatement. Les voici :

Est-ce que vous êtes endetté (en-dehors d’un emprunt immobilier) ?

Si la réponse est oui, vous n’êtes probablement pas en position d’investir tout de suite. Commencez par faire ce que vous pouvez pour effacer cette dette, parce qu’il sera très difficile de trouver des placements dont les rendements dépasseront systématiquement le coût de votre emprunt, notamment dans le cas d’un crédit à la consommation.

Disposez-vous d’une cagnotte disponible en cas d’urgence ?

La vie est pleine de surprises, et elles ne sont pas toujours bonnes. Le chômage partiel à cause d’une pandémie, une inondation, la voiture qui vous lâche... les coups durs qui peuvent bousculer votre train de vie sont nombreux. N’importe quel expert financier vous dira qu’afin d’éviter d’être pris au dépourvu il est conseillé de constituer une poche d’argent “de secours” (aussi appelé “épargne de précaution”) équivalente à 6 mois de dépenses quotidiennes. Cet argent doit bien évidemment être toujours disponible, ou en tous les cas très rapidement accessible, et ne pas être à risque.

Cette somme doit donc être mise de côté sur un compte d’épargne à vue. Si vous n’en disposez pas, mettez un marque-page sur cet article, commencez à épargner, et revenez dès que vous aurez constitué votre épargne de précaution.

Commencez dès maintenant à épargner avec Cashbee !

Les conseils pour investir quand on débute

Avant d’entamer le sujet du support dans lequel vous pourriez investir (les actions, les obligations, la start-up lancée par le copain de votre cousin qui va disrupter le secteur du voyage temporel...), déterminons d’abord comment investir.

Vous ne pourrez investir que si vous parvenez à épargner. Autrement dit, il faut que vous réussissiez à mettre de côté de l’argent à la fin du mois, après toutes vos dépenses, pour pouvoir investir. Comment trouver cet argent à mettre de côté tous les mois ? Voici la réponse.

Éviter (ou limiter) l’augmentation de votre train de vie

Selon toute probabilité, vous gagnerez plus d’argent au fur et à mesure que vous progressez dans la vie et dans votre carrière professionnelle. La clé pour réussir à mettre de côté est d’éviter d’augmenter de façon significative son train de vie.

L’augmentation du train de vie consiste à graduellement considérer comme étant nécessaire  ce qui auparavant était du luxe ou des extras, parce qu’on gagne plus d’argent. Des pâtes à la truffe blanche, c’est très bon, et le dernier vélo pliable avec assistance électrique de chez Brompton très chic, mais ce n’est pas parce que vous avez les 3150 euros que coûte ce bijou du cyclisme sur votre compte courant qu’il faut l’acheter. Vous devriez au contraire essayer de continuer à vivre comme avant. Et mettre de côté toute somme d’argent que vous recevez en bonus, au lieu de le dépenser. Prenez le vélo chez Décathlon, continuez à manger des pâtes à la sauce bolognaise et mettez de côté les quelques 3000 euros que vous venez d’épargner.

Commencez à investir, même par petites sommes régulières

Une fois que vous avez commencé à vous constituer un peu d’épargne, et au-delà de votre épargne de précaution, nous vous encourageons d’investir. Si, si, et avec enthousiasme en plus. Il est rare que l’inflation soit inférieure au taux d’intérêt servi sur un compte d’épargne. Autrement dit, en mettant votre argent sur un compte sur livret classique, même parmi les plus attractifs du marché (et identifié comme tel par Cashbee !), vous le mettez au travail à la même vitesse que l’inflation vous l’érode. Vous pédalez, pour ne pas reculer. Et c’est aussi pour cela qu’il est sage de se mettre à investir le plus rapidement possible.

Investir pour compenser l'inflation

Investir n’est pas une activité réservée aux professionnels et aux fortunés de ce monde. Si vous avez des difficultés à mettre de côté une somme fixe tous les mois, des techniques existent pour automatiser et rendre ce mécanisme indolore et systématique. Un virement automatique qui s’effectue le jour suivant l’arrivée de votre salaire sur votre compte est facile à mettre en place, chez votre banque ou sur l’appli Cashbee par exemple.

Fixez vous un objectif avant d’investir

La manière d’investir dépend des raisons pour lesquelles vous le faites. Vous pourriez par exemple investir pour financer les études supérieures de vos deux enfants âgés aujourd’hui de 13 et 15 ans. Ou encore pour mettre du beurre dans les épinards, lorsque vous partirez à la retraite dans 25 ans. On voit bien que les échéances de ces deux objectifs sont très éloignées. Car vous aurez besoin de votre épargne dans 5 ans dans le premier cas, alors que pour le second, il s’agit d’une durée de plus de deux décennies. Il en découle que ceux qui investissent à un horizon plus court doivent investir de façon plus conservatrice. Alors que si vous savez que vous n’aurez pas besoin de votre épargne pendant très longtemps, vous pouvez vous permettre de prendre plus de risques, comme nous vous l’expliquions ici.

Comprenez les risques que vous prenez

Avant de placer votre épargne, il faut d’abord évaluer votre appétence au risque. C’est une façon chic pour déterminer si vous avez le goût du risque. Combien de votre épargne êtes-vous prêt à perdre ?

Une bonne façon d’évaluer cette limite est de vous demander si vous devriez ajuster votre mode de vie si cette épargne disparaissait. Votre tolérance au risque doit tenir compte de l’horizon de temps pendant lequel vous pouvez vous passer de la somme à investir.

Les comptes sur Livret et le Livret A sont généralement définis comme présentant très peu de risques. Nous pouvons y ajouter les contrats assurance vie en Euros, dont le capital est garanti par la société d’assurance. Ce sont donc des bons supports pour votre épargne de précaution, la cagnotte de secours, ou l’argent pour le loyer ou pour les prochaines échéances de remboursement de votre emprunt immobilier. Pour investir, utilisez uniquement de l’argent dont vous n’avez pas besoin à court terme, comme par exemple les sommes que vous mettez de côté pour financer votre retraite ou l’éducation de vos enfants.

Diversifiez vos investissements

Il se peut que vous ayez une conviction très forte sur une société et que vous soyez persuadé que le prix de l’action Starbucks ne peut que monter parce que vous y allez tous les jours, et qu’il y a toujours la queue. Mais nous vous conseillons de ne pas mettre tous vos oeufs dans un même panier (par ailleurs, nous vous suggérons d’essayer de prendre votre café à la maison, et de mettre de côté les 4 euros que vous dépensez quotidiennement pour votre Grande Skinny Macchiato, mais c’est une autre histoire).

C’est ce qu’on appelle diversifier ses investissements, en termes professionnels. Car si une partie de vos investissements ne performent pas trop, vous n’aurez pas tout perdu. Dans la pratique, cela implique d’investir dans de multiples types d’actifs (des actions, des obligations, de l’immobilier, etc.) mais aussi dans différentes industries et pays.

Afin de lisser le retour sur vos investissements dans le temps, vous pouvez investir votre argent dans différents placements qui ne sont pas ou peu corrélés entre eux.

Les variations des cours ne sont pas nécessairement un grand risque pour les épargnants à long terme. Le vrai risque est la façon dont vous réagissez à ces fluctuations. Bon nombre d’entre nous avons du mal à rester zen et à adhérer à la stratégie d’investissement fixée au départ quand les marchés chahutent et que les prix baissent. Avoir un portefeuille diversifié, moins exposé aux variations parfois brutales du marché peut vous aider à gérer ces émotions et vous permettre de ne pas céder à la panique.

Si cette description de la diversification, et la façon de constituer et de gérer son portefeuille de placements peut paraître difficile et consommateur de temps, c’est parce que c’est la cas. C’est du boulot de gérer son épargne au cordeau ! C’est pourquoi les investissements automatisés et sous mandat de gestion peuvent constituer une alternative attractive pour quelqu’un qui souhaite bénéficier des effets bénéfiques de la diversification, sans avoir à déployer des efforts pour régulièrement acheter des actions, des obligations et de l’immobilier par eux-mêmes. “Automatisés”, car cela vous fait ajouter à votre capital investi de façon régulière et indolore, “sous mandat de gestion” afin de pouvoir bénéficier de l’expertise de professionnels de l’investissement qui assurent la diversification de vos placements, selon votre profil de risque et horizon d’investissement.

Investissez pour le long terme

Si vous pouvez, investissez à long terme. De nombreuses analyses et études montrent que des épargnants qui détiennent des actions pour 10 ans ou plus bénéficieront de rendements supérieurs, qui dépassent les risques à court terme associés à cette classe d’actifs. Cela ne veut bien sûr pas dire que cette tendance continuera jusqu’à la nuit des temps, ou que vous pouvez éliminer le risque de perte totalement. Le risque zéro n’existe pas si vous visez du rendement, mais il est plus facile de dompter le risque sur de longues périodes.

Autrement dit, si vous savez que vous pouvez mettre de côté votre argent pendant longtemps, alors vous pouvez vous permettre de faire des placements dont la valeur est susceptible de varier plus fortement dans le temps. On dit alors que cet investissement sera, selon toute probabilité, plus volatil. Dans la pratique, cela signifie notamment que vous pourrez vous permettre d’investir plus dans des actions, dont les prix sont généralement plus volatiles que ceux des obligations.

Peu importe la durée de votre investissement, diversifier votre portefeuille est, pour nous, très fortement recommandable. Et nous avons une autre certitude : si vous investissez sur des durées longues, vous pourrez bénéficier du pouvoir des intérêts composés, qu’Einstein lui-même aurait qualifié de 8ème merveille du monde. Il s’agit de la mécanique par laquelle les gains que vous réalisez sur vos investissements vont eux-mêmes générer des intérêts. Il s’en suit logiquement que plus vous êtes jeune quand vous commencez à investir, plus vous pourrez bénéficier de l’effet des intérêts composés dans le temps.

Méfiez-vous des frais & commissions

Les commissions sont l’argent que vous payez à quelqu’un d’autre et qui ne finit donc pas dans votre poche. Alors malheureusement, à partir du moment où vous commencerez à investir, vous allez en payer. Donc il s’agit de surveiller le montant de ces commissions, car elles réduisent votre rendement réel ou rendement “net de frais & commissions”. Il faut donc vous assurer que vous en avez pour votre argent.

Payer des commissions à un professionnel qui construit votre portefeuille et qui le gère dans le temps pour vous est tout à fait justifié. Des services supplémentaires, comme pouvoir surveiller votre épargne et sa performance en temps réel via votre smartphone ou encore automatiser votre effort d’épargne en vous faisant prélever une somme fixe tous les mois à la même date sont également appréciables. Plusieurs plateformes en ligne proposent ces services à des tarifs raisonnables (et souvent bien inférieurs à ceux appliqués par les grandes banques).

Ignorer ou ne pas faire attention aux commissions qui vous seront prélevées est très dangereux. Car si vous payez 2% ou plus par an, vous risquez de dépenser jusqu’à 40% de votre rendement brut. En d’autres termes, parce que les frais et commissions peuvent varier fortement d’un fournisseur à l’autre, cela vaut la peine d’y consacrer un peu de temps.

Élaborez un plan d’investissement (et n’en déviez pas !)

De nombreux épargnants n’atteignent pas les rendements qu’ils visaient parce qu’ils vendent au mauvais moment. Ils fondent leur décision sur la performance récente d’une action. Ils analysent ce qui a bien et moins bien marché récemment. Par conséquent, ils sont nombreux à acheter des choses dont la valeur s’est appréciée il y a peu, et de vendre des choses dont les prix ont baissé.

Plutôt que de procéder de cette façon, élaborez un plan qui va vous permettre d’atteindre votre but sur la durée que vous vous êtes fixée. N'arrêtez pas de placer votre argent à cause d’une performance sub-optimale. Collez au cap que vous vous êtes fixé, sans acheter ou vendre selon votre opinion de ce qui devrait se passer dans un futur proche.

Si vous vous sentez prêt à mettre en oeuvre tous nos conseils aux épargnants débutants, trouvez-vous une plateforme d’épargne. Si vous ne savez pas laquelle choisir,  nous pouvons vous aider à faire le bon choix !

COMMENCER À INVESTIR AVEC CASHBEE

Investir, oui mais dans quoi ?

Il existe différent types d’investissement, tels que l’immobilier, les actions, les obligations etc. Nous y référons souvent comme des “classes d’actifs”. Voici un récapitulatif.

Obligations

De quoi s’agit-il ?

Un emprunt (un genre de crédit) qui génère des intérêts. Elles sont souvent émises par des gouvernements et on en connaît le taux proposé ainsi que la maturité. Les intérêts sont typiquement supérieurs à ceux proposés sur des livrets d’épargne chez les banques, car vous prenez plus de risques.

Comment y investir ?

Pour un épargnant individuel, il faut passer par un intermédiaire professionnel, comme une banque ou conseiller financier en patrimoine. Si vous avez un contrat assurance vie, vous pouvez demander à votre assureur d’acheter des obligations, pour les loger dans votre contrat.

Actions

De quoi s’agit-il ?

Une petite part d’une société que n’importe qui peut acheter. Les prix des actions peuvent être volatils (fluctuer fortement, parfois sur des périodes courtes) et vous pouvez donc gagner mais aussi perdre beaucoup. En investissant uniquement dans quelques actions spécifiques, vous manquez de diversification.

Comment y investir ?

Via une banque ou un conseiller financier en patrimoine ou une plateforme d’épargne en ligne. Les actions font souvent partie de portefeuilles sous mandat de gestion.

Immobilier

De quoi s’agit-il ?

Consiste à acheter des appartements, des maisons, des magasins ou encore des bureaux. Comme les biens immobiliers coûtent beaucoup d’argent, la barrière à l’entrée pour investir dans cette classe d’actifs est élevée. Les SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) vous permettent d’investir dans des portefeuilles d’immobilier, pour des sommes plus modestes.

Comment y investir ?

Directement auprès du vendeur d’un bien immobilier. Les parts de SCPI peuvent être acquises via une banque ou votre conseiller financier. Les portefeuilles diversifiés proposés par certaines plateforme d’épargne en ligne contiennent souvent un peu d'immobilier.

Métaux précieux & matières premières

De quoi s’agit-il ?

De l’or ou de l’argent par exemple. Mais aussi du pétrole, du gaz naturel ou du lithium (qui sert à fabriquer des batteries).

Comment y investir ?

Pour l’or, vous pouvez en acheter dans des magasins spécialisés, sous forme de lingot (pour les plus fortunés) ou en pièces, comme les Napoléons. Mais pour une exposition diversifiée à cette classe d’actifs, il est recommandé d’acheter des parts dans des fonds dédiés, auprès de votre banque, votre conseiller financier ou via des fonds diversifiés sous mandats qui contiennent typiquement un peu de matières premières.

Investissements pilotés

De quoi s’agit-il ?

L’approche “mains libres” à l’investissement. Investir de façon automatisée vous permet de placer votre argent dans un très large éventail de classes d’actifs, souvent même pour des montants modestes. Elle apporte donc une bonne diversification.

Comment y investir ?

En téléchargeant Cashbee.

Les principes fondamentaux pour investir en actions

Maintenant que nous avons brièvement vu les différentes classes d’actifs, intéressons-nous à l’une des plus importantes dans le lot : les actions. Il est fort possible qu’un proche ait pu vous alerter contre les dangers associés aux placements en actions, en vous précisant que “le petit porteur se faisait toujours avoir”, car les cours de Bourse étaient “manipulés par les riches, pour les riches”. Evidemment, cela n’est pas vrai.

Le couple risque / rendement

Le marché actions fonctionne selon la loi de l’offre et de la demande. Logiquement, les épargnants n'investissent dans des actions que s’ils sont compensés pour les risques qui y sont associés. Personne n'achètera une action dont ils pensent que le cours va monter de 1,00% par an. Vous pouvez obtenir ce type de rendement en plaçant judicieusement votre épargne sur un compte d’épargne ou sur un contrat assurance vie en euros, ou même des obligations. Tous des supports de placement à risque bien plus faible que celui des actions. Vous devriez être bien imprudent pour prendre plus de risques pour un rendement similaire.

Une façon d’évaluer le couple risque / rendement est de se familiariser avec le concept de “prime de risque”. La prime de risque d’un investissement en action se calcule par rapport au taux de référence appelé le “taux sans risque”, qui est le taux d’intérêt actuel, que vous obtiendrez en plaçant votre argent dans les obligations de l’État (car les économistes partent du principe que les chances que la France ne vous rembourse pas sont très très faibles, et donc proches de zéro). Et pour que les investisseurs achètent des actions, il faut naturellement que la prime soit conséquente par rapport au taux “sans risques”.

Le “stock picking” : choisir les actions dans lesquelles investir

Ne vous y trompez pas, choisir les actions dans lesquelles mettre son épargne n’est pas chose facile, surtout si vous n’y consacrez pas une partie considérable de votre temps. A tel point que l’investisseur le plus connu du monde, Warren Buffet, aussi connu sous le modeste surnom de l’Oracle d’Omaha, préconise que “le but de l’investisseur non-professionnel ne devrait pas être d’essayer d’identifier les gagnants — ni lui, ni ses “assistants” ne peuvent y parvenir — mais plutôt de posséder un éventail de sociétés qui, pris ensemble, performeront forcément bien.”

Pourquoi vous ne choisirez probablement pas les gagnants ? Vous êtes peut-être quelqu’un de très intelligent, mais quand vous achetez une action à un certain prix, vous l’achetez à quelqu’un qui pourrait également être très intelligent et qui dispose probablement des mêmes informations que vous. Vous pariez sur une hausse du prix de l’action, alors que le vendeur parie sur sa baisse. Êtes-vous certain d’être plus malin que lui ? Sélectionner les actions est très complexe, et ceux qui le font doivent être prêts à perdre un pourcentage conséquent de leurs investissements.

Commencez à investir dans des portefeuilles diversifiés contenant des actions avec Cashbee+.

Diversification

Si vous partagez notre conviction sur les avantages qu’offre la diversification, vous voudrez probablement investir dans l’immobilier, des obligations et des actions. Ce qui est une des façons de gérer vos risques.

Imaginons que vous êtes convaincu que Coca Cola va vous donner un rendement très attractif pendant longtemps. A en juger par sa performance passée, vous pourriez avoir raison. Mais que se passerait-il si les boissons sucrées étaient soumises à des impôts très élevés à travers le monde pour lutter contre l’obésité et qu’au même moment les gens décident qu’ils préfèrent les boissons sans sucres de Nestlé ? L’action de Coca Cola s'effondrerait, tout comme votre investissement.

Pour cette raison, vous ne devriez pas seulement diversifier vos placements en investissant dans plusieurs actions, mais aussi diversifier par secteur et géographie.

diversifier son investissement

Cela signifie que si un secteur de l’économie souffre fortement (comme par exemple celui du tourisme lors de la crise du COVID-19) cela ne détruit pas la performance totale de votre portefeuille, qui pourrait même bénéficier de la performance d’autres secteurs (comme par exemple celui de la téléconférence et des analyses médicales, durant la même crise sanitaire).

Investir dans des actions via des fonds (ETF)

La façon la plus simple et efficace pour diversifier votre investissement en actions est d’acheter des fonds de placement commun (connu sous l’acronyme ETF, pour Exchange-Traded Funds), qui sont en fait des enveloppes contenant des centaines d’actions ou obligations différentes, souvent pour répliquer des indices boursiers les plus connus, comme par exemple le CAC40, L'EuroSTOXX 50, le Dax allemand ou encore le S&P 500 américain.

Revenons un instant sur ce que vous coûtent vos placements, au-delà de la diversification. Les commissions sont en quelque sorte les mites de l’investissement - toujours en train de ronger et jamais satisfaites. Les fonds gérés activement appliquent des frais de gestion, qui s’expriment sous forme de pourcentage du montant investi, pour rémunérer les gestionnaires, mais aussi pour couvrir les frais de tenue de compte, leurs loyers etc.

En France, ces frais de gestion se situent souvent entre 1,00 et 2,50%. Et que la valeur du fonds augmente de 15% ou baisse de 7% en une année, ce pourcentage sera systématiquement appliqué.

Pour cette raison, il peut être pertinent de comparer les frais entre les fonds gérés de façon active (où les gestionnaires essaient de surperformer les indices de référence) et ceux appliqués aux ETFs passifs auxquels les gestionnaires appliquent des commissions inférieures, dans la mesure où ils ne font que répliquer les indices boursiers.

Nous espérons que ce guide vous a aidé à mieux comprendre l’investissement. Comme mentionné plus tôt, avant d’investir, il faut se constituer une épargne. Et on a justement le guide de l’épargne, aussi.


Logo The Interest

Envie d’en savoir plus sur l'économie et les finances personnelles ?

Découvrir notre blog
The Interest
Partagez cet article