Combien épargner par mois ?

C'est la question que tout le monde se pose. Dans cet article, on vous aide à y répondre en fonction de votre situation.

En cas de coup dur ou de dépense imprévue, il est important de disposer d’argent rapidement. L’alternative à éviter est d’avoir recours au crédit à la consommation, souvent très coûteux. Pour cela il est recommandé de se constituer une première poche d’épargne dite de précaution. Voici comment la constituer progressivement.

Commencer par l’épargne de précaution

Cette réserve d’argent sert à  garantir votre autonomie financière. Sans elle, on risquerait d’avoir besoin de s’endetter au moindre imprévu, ou encore faire appel à des organismes d’aide sociale. Elle est d’autant plus importante  que le crédit conso coûte cher et risque de vous enliser dans une spirale dont il n’est pas facile de s’extraire.

C’est donc l’épargne à constituer en priorité, avant de s’attaquer à  l’ épargne longue. C’est à dire l’épargne qui servira à financer des projets qui peuvent être plus ou moins bien définis, comme l’apport personnel pour un achat immobilier, l’achat d’une voiture ou encore les études de ses enfants.

Quelle somme faut-il épargner ?

Dans la pratique, plusieurs acteurs bancaires et conseillers financiers on préconise d’épargner au moins 10% de ses revenus disponibles : salaire net, pension de retraite, RSA, mais aussi éventuelles bénéfices  réalisées sur son épargne (intérêts dividendes, loyers perçus en tant que propriétaire, rentes…). Cette règle est valable quel que soit le nombre de personnes dans le foyer. Mais elle présente l’inconvénient de ne pas  tenir  compte du montant absolu des revenus perçus. Il est probablement plus facile de mettre 10% de votre revenu de côté si vous gagnez 15 000 euros par mois, que si vous en gagnez 1 000.

D’autres spécialistes — dont Cashbee  — recommandent de mettre progressivement de côté plusieurs mois de salaire, peu importe le rythme. Là aussi, le nombre de mois de salaire à épargner est fonction du niveau de celui-ci et de votre situation personnelle. Si votre salaire est élevé et que vous êtes en couple sans enfants, bénéficiant d’un double revenu, 3 mois de salaire pourraient suffire. Inversement, si votre revenu est le seul dont dépend une famille avec plusieurs enfants à charge, prendre un peu plus de marge et cibler une réserve équivalent à 6 mois est probablement recommandable.

Différence entre l’épargne de précaution et l’apport personnel

L’achat de sa résidence principale — et le prêt immobilier qui l’accompagne — peut constituer l’élément déclencheur de difficultés financières. L’accession à la propriété est souvent accompagnée de dépenses supplémentaires imprévues ou moins anticipées (travaux, taxe foncière, frais de notaire…) qui provoquent le crédit de trop et entraînent le surendettement.

Pour éviter ce danger, il est conseillé de ne pas puiser dans son épargne de précaution pour constituer l’apport personnel nécessaire à l’achat immobilier. “Dans l’idéal, les emprunteurs doivent continuer de mettre régulièrement de l’argent de côté pendant la période de remboursement de l’emprunt immobilier.

Quel est le support optimal pour son épargne de précaution ?

L’épargne de précaution doit être toujours disponible,accessible et sans frais. Elle ne doit pas non plus être placée sur un support risqué : il ne faudrait pas qu’elle perde de la valeur. Deux supports remplissent ce cahier des charges: le compte courant et le livret d’épargne. Mais c’est le second que Cashbee vous recommande car le livret d’épargne est rémunéré etpermettra de séparer l’argent mis de côté du budget qui sert aux dépenses courantes du ménage. Même si la rémunération des livrets est basse, c’est mieux que rien.

Une fois convaincu de l’intérêt du livret, reste maintenant à choisir le type de livret qui convient le mieux ! Le plus populaire reste le Livret A (et le Livret de Développement Durable, ou LDD). Les deux offrent un taux d’intérêt de 0,50% dans la limite de 22 950 € par personne pour le premier et de 12 000 €pour le second. Cette rémunération est défiscalisée, ce qui signifie que vos gains  ne seront pas imposés.

Mais il ne faut pas ignorer les livrets d’épargne classiques. Certes, chez les grandes banques traditionnelles, les taux d’intérêts sur les Livrets d’épargne dépassent rarement  0,10% bruts. Mais dans d’autres banques, dites spécialisées, les taux d’intérêt proposés peuvent atteindre jusqu’à 1,00% brutla première année. Il s’agit donc de bien comparer et analyser les conditions de rémunération proposées par différentes banques, au moment de l’ouverture d’un livret d’épargne.

Pour en savoir plus sur les différents supports d’épargne, lisez notre guide complet de l’épargne.

Comment alimenter son livret d’épargne ?

L'épargne de précaution se construit progressivement. Sa constitution peut commencer dès le plus jeune âge, en ouvrant un Livret A ou un Livret Jeune à ses enfants. Cependant, la plupart du temps, c’est bien à l’âge adulte, une fois que nous entamons notre vie professionnelle, que la constitution de l’épargne débute. Pour le faire de la façon la plus naturelle et indolore possible, nous recommandons de mettre de côté à la fin du mois pour alimenter son livret d’épargne. Cela peut se faire via la mise en place d’un virement automatique. Attention tout de même de ne pas fixer le montant de ce transfert automatique à un seuil trop élevé, car un virement automatique d’un montant trop important peut vous faire tomber à découvert, entraînant des pénalités largement supérieures aux intérêts perçus sur votre compte d’épargne.

Attention également aux dates de valeur. Pour calculer les intérêts, les banques suivent le plus souvent la règle des quinzaines. Concrètement, la banque regarde le solde de votre compte tous les quinze jours et calcule les intérêts en fonction.Évitez-donc de faire vos virements le 2 ou le 16 du mois car ils ne seront rémunérés que la quinzaine d’après. De même, au lieu de retirer votre épargne le 4, faites le plutôt le 16 afin de bénéficier d’intérêts d’une quinzaine de plus.

Pour mieux comprendre le fonctionnement par quinzaine, lisez notre guide sur le Livret A qui reprend cette notion plus en détails.

En conclusion

On recommande constituer une épargne de précaution de façon régulière. Jusqu’à ce qu’elle représente  plusieurs mois de salaire (entre 3 et 6 selon votre situation personnelle). Cela devrait suffire à faire face aux imprévus les plus fréquents.Cette épargne doit être disponible en permanence et déposée sur un support sans risque, c’est-à-dire sur un livret d'épargne. Pour choisir son livret d’épargne il s’agit de comparer les offres du moment, et de tenir compte de la fiscalité, ainsi que des limites de volumes auxquelles sont soumises certains supports réglementés comme le Livret A.

En cours de remboursement d'un prêt, il faut continuer à mettre de l'argent de côté.

Et si vous voulez ouvrir un livret d’épargne rémunéré en 6 minutes depuis votre téléphone, c’est désormais possible en téléchargeant l’application Cashbee !


Logo The Interest

Envie d’en savoir plus sur l'économie et les finances personnelles ?

Découvrir notre blog
The Interest
Partagez cet article