Le “Dollar Cost Averaging”

Nov 4, 2021

Le “Dollar Cost Averaging” est une stratégie d’investissement particulièrement adaptée pour ceux qui n’ont que peu de temps à consacrer à la gestion de leur épargne et/ou qui ne sont pas des experts en finance. En effet, cette approche permet, grâce à sa régularité, de réduire le coût moyen de vos placements ainsi que le niveau de risque pris. Au lieu d’acheter votre investissement à un moment — et donc à un prix — spécifique, le Dollar Cost Averaging vous fait acheter pour des montants plus faibles à intervalles réguliers, quelles que soient les conditions de marché.

Sur des périodes longues, le Dollar Cost Averaging peut ainsi aider à réduire le coût d’investissement et booster votre rendement, tout en réduisant le niveau d’anxiété et de stress que certains ressentent quand il s’agit d’engager de grosses sommes d’argent.

Qu’est-ce que le Dollar Cost Averaging ?

Le Dollar Cost Averaging (aussi appelé l’investissement programmé) est une stratégie de placement visant à minimiser le risque de sur-payer quand vous investissez, par exemple lorsque vous achetez des actions individuelles ou encore des fonds communs de placement.

En adoptant le dollar cost averaging, vous divisez le montant que vous souhaitez investir pour acheter des quantités plus faibles, mais à intervalles réguliers. Cela évite le risque de payer un actif trop cher, juste avant une correction de marché.

Naturellement, les prix des actions ne font pas que baisser (d’ailleurs, en moyenne, ils ont tendance à monter). Mais en découpant votre placement en plusieurs achats, vous augmentez vos chances de baisser votre prix d’achat moyen. Plus important que cela (à notre avis) : vous épargnez de façon régulière, ce qui est un moteur clé pour faire croître votre portefeuille d’investissement sur le long terme. L’épargne automatique, typiquement mensuelle, est un moyen puissant pour se constituer un pactole dans la durée, même si les sommes mises de côté sont modestes.

Le market timing vs. le Dollar Cost Averaging

Le Dollar Cost Averaging marche parce que si les prix des actions montent sur des périodes longues, ils fluctuent beaucoup, et dans les deux sens, sur le court terme. Des pics et des creux se suivent qui ne sont pas prévisibles.

Il est toujours tentant d’essayer d’acheter au plus bas et de “timer” le marché à la perfection. Cela semble aller de soi, en théorie, mais c’est impossible à faire de façon systématique, même pour des pros de la finance. Le “creux” d’aujourd’hui pourrait bien n’être que le début d’une chute plus prononcée la semaine d’après. Ou l’inverse ! Personne ne le sait.

Ce n’est qu’après coup qu’on peut identifier le meilleur moment pour acheter (ou vendre) une action. Et en attendant le “bon” prix pour acheter une action, on peut passer à côté d’une énorme période de hausse.

Comment fonctionne le Dollar Cost Averaging dans la pratique ?

La technique de l’investissement programmé enlève toute émotion de l’effort d’épargne. La périodicité auto-imposée fera que vous achèterez moins d’actions quand les prix sont élevés et plus quand les prix sont bas.

Imaginons que vous souhaitez placer 1200 euros dans un fonds cette année. Trois alternatives s’offrent à vous : investir votre épargne au début, la placer en bloc à la fin de l’année, ou effectuer vos achats à un rythme de 100 euros par mois. Ces trois options peuvent paraître très similaires, mais dans la réalité, il en est tout autre. Prenons un exemple chiffré :


Dans ce scénario :

  • L’investisseur qui aurait investi 1000 euros d’un coup au début de l’année disposerait de 1200 / 10, soit 120 parts ;
  • Celui qui attend la fin de l’année, n’en possède que 1200 / 11, soit 109,1 parts
  • Mais l’épargnant ayant adopté la technique du dollar cost averaging en possède 121,07 !

Cela s’explique par le fait que lorsque les prix du fonds baissent, l’investisseur qui place un montant fixe tout le mois, se retrouve automatiquement à acheter plus de parts.

Le Dollar Cost Averaging réduit l’anxiété associé et le temps consacré à l’épargne

Je n’ai pas le temps” est l’argument que nous entendons le plus souvent de la part de nos clients pour ne pas se pencher sur le sujet de l’investissement de leur épargne. Cela cache aussi souvent une certaine anxiété face à la complexité de ce domaine, parfois opaque et jargonneux. Et surtout face au risque de perdre une partie de son argent !

Si vous vous reconnaissez dans ce qui précède, le Dollar Cost Averaging peut trouver toute son efficacité. En effet, de nombreuses applications (dont notamment Cashbee) permettent de mettre en place des prélèvements réguliers de façon automatisée. La mise en place de ces contributions mensuelles ne prend que quelques minutes. Et à partir de ce moment, vous saurez que votre portefeuille d’épargne longue se construit tous les mois un peu plus, quelles que soient les conditions de marché.

Plus besoin de consacrer une partie de son dimanche matin pour remplir la paperasse nécessaire pour faire un placement.

Plus besoin non plus de se poser la question si c’est le bon moment pour y aller ou pas. Car c’est notamment lorsque les marchés baissent que nous pouvons devenir notre pire ennemi, et hésiter à investir. Un réflexe humain naturel. Alors que c’est justement dans ces périodes de forte volatilité qu’on peut faire les meilleures affaires sur le long terme, et profiter du rebond futur.

L’investissement programmé ne nécessite pas de grosses sommes d’argent

Investir, c’est pour les riches”, est un autre argument qu’on nous présente fréquemment. C’est faux.

Certes, dans un premier temps, il s’agit pas d’investir mais de mettre de côté pour constituer une réserve disponible en cas de coups durs (la fameuse épargne de précaution). Mais une fois constituée, il s’agit de rapidement se tourner vers des objectifs financiers plus ambitieux et à plus long terme. Comme par exemple un achat immobilier. Et pour atteindre ces objectifs-là, rien de tel que l’investissement !

Là aussi, le Dollar Cost Averaging peut jouer son rôle. Car la technique permet de se mettre à investir avec des sommes modestes. Notamment pour ceux qui ne disposerait pas d’une grosse somme au départ. Et en attendant l’énorme prime de fin d’année, la grosse promotion ou encore les royalties résultant des ventes de votre premier roman, vous ne passerez pas à côté de la hausse du marché.

Est-ce que l’investissement programmé marche vraiment ?

C’est la question à plusieurs milliards d’euros ! “Cela dépend” est notre réponse de Normand. Mais factuellement, une analyse conduite par le gestionnaire Vanguard et le Financial Planning Association démontre que sur des périodes très longues, le Dollar Cost Averaging peut être moins rentable que l’investissement en bloc au départ. Dit autrement, si vous disposez d’une importante somme d’argent à investir tout de suite, statistiquement il est préférable de la placer en une seule fois et le plus rapidement possible.

Mais attention, cette même analyse précise que les investisseurs ayant adopté la technique de l’investissement programmé ont vu leur portefeuilles de placement prendre beaucoup de valeur. Leurs performances financières étaient tout simplement légèrement inférieures en comparaison avec un investissement en bloc et au départ dans la plupart des cas.

Or, vous pourriez ne pas disposer de cette grosse somme au départ, ou tout simplement ressentir trop de stress à l’idée d’investir un montant important en un coup. Autre hypothèse, vous pourriez avoir envie d’investir sur des périodes moins longues que celles de ladite étude (plus de 50 ans).

Par ailleurs, n’oublions pas que l’investissement en bloc a battu le Dollar Cost Averaging la plupart du temps. Dans un tiers des cas, la meilleure des stratégies était l'investissement programmé.

Qui devrait utiliser le Dollar Cost Averaging ?

Vous pourriez considérer l’investissement programmé si vous vous reconnaissez dans un ou plusieurs des critères suivants :

  • Vous débutez dans l’investissement
  • Vous n’avez que de modestes sommes à placer
  • Vous n’êtes pas intéressé ou vous n’avez pas le temps à rester au fait de l’actualité économique et de lire les analyses et la presse spécialisé, afin de déterminer les bons moments pour faire vos placements
  • Vous craignez l’influence de vos émotions, qui vous empêcheraient d’investir dans des conditions de marché volatiles et orientées à la baisse
  • Vous souhaitez mettre de côté régulièrement, sans avoir à y penser

Vous pourriez préférer d’autres stratégies de placement si :

  • Vous souhaitez constituer votre épargne de précaution (rappel : toujours disponible et sans risques !)
  • Vous disposez d’une importante somme à placer
  • Vous aimez ou êtes expert de la finance, et passez du temps à analyser les conditions de marché.

Clap de fin

Parmi les nombreuses stratégies de placement à long terme, le Dollar Cost Averaging vous fait investir avec régularité, quelles que soient les conditions de marché. Cette technique permet d’éliminer toute influence émotive potentielle et présente l’avantage supplémentaire de ne prendre que très peu de temps. L’investissement programmé assure que vous contribuez à la constitution de votre épargne longue de façon automatique, et vous permet de viser des rendements attractifs (sur des périodes longues) sans avoir à y penser.

Newsletter

Chaque mois, une sélection de nos meilleurs articles dans votre boite mail

C'est noté. À très bientôt !
Hmm, quelque chose coince. L'adresse peut-être ?
Dans la même catégorie

Mettez vos finances au travail !

Nous avons créé Cashbee, une app d'épargne simple et efficace, qui vous donne accès aux meilleurs placements depuis le confort de votre portable. Essayez-là !

En savoir plus