Retour sur le troisième trimestre

Oct 12, 2021

Les vacances d’été sont un lointain souvenir et, alors que l’hiver approche, nous venons de diffuser notre avant dernière note d’information trimestrielle de 2021. Si vous nous lisez depuis quelque temps, vous savez que nous aimons bien donner un peu plus de contexte aux performances affichées par nos fonds dans un article. Pas de jargon, pas de langue de bois. Rentrons dans le vif du sujet, ce 3ème trimestre fut difficile !

Un très bel été, une rentrée pénible

Commençons par un constat général : tous les profils Cashbee+ ainsi que nos produits Cashbee+ Immo (pierre-papier) et Cashbee+ Relance (des fonds labellisés “Relance”) restent bien en hausse depuis le début de l’année. Mais il est indéniable que la correction de septembre a pesé sur la performance des différents profils en gestion pilotée Cashbee+, ainsi que sur celle de Cashbee+ Immo et de Cashbee+ Relance.

Profil

Type

Perf à date (2021)

Perf de septembre

Cashbee+

Gestion pilotée

7,15%

-2,01%

Cashbee+ Inclusion

Gestion pilotée

6,85%

-2,28%

Cashbee+ Climat

Gestion pilotée

7,59%

-2,13%

Cashbee+ Tech

Gestion pilotée

5,92%

-2,13%

Cashbee+ Impact

Gestion pilotée

6,27%

-2,14%

Cashbee+ Défensif

Gestion pilotée - Défensif

2,27%

-0,90%

Cashbee+ Immo

Gestion Libre - Pierre Papier

4,12%

 

Cashbee+ Relance

Gestion Libre - Fonds Relance

15,14%

-3,37%


NB : Un des fonds de Cashbee+ Immo a pris un léger retard pour publier ses chiffres, ce qui explique l’absence de chiffre dans la ligne en question.

La performance relative reflète le niveau de risque correspondant

Il est rassurant de voir qu’à la hausse comme à la baisse, les différents produits d’épargne de notre catalogue réagissent comme prévu. Le profil Cashbee+ Défensif, par nature peu exposé au risque, affiche une performance de 2,27% depuis le début de l’année. Si c’est plus de 4 fois le rendement du Livret A, cela reste modeste. Mais en contrepartie, ce profil a perdu moins d’un pour cent en septembre. Parfaitement cohérent avec sa note de 2 sur 7 sur l’échelle des risques.

À l’inverse, les fonds labellisés Relance, proposés au sein de Cashbee+ Relance, sont très largement investis en actions. Ils sont par ailleurs concentrés géographiquement, car les investissements dans les sociétés françaises sont surpondérés. Cette classe d’actifs a directement profité de la reprise économique. D’où une performance à date très respectable de +15,14% (en moyenne sur les 3 fonds). Mais quand le sentiment de marché se retourne, elle subit également les effets en sens inverse, de plein fouet. Là aussi, toujours en ligne avec leurs classification de risque, en l’occurrence de 5 à 6 sur 7.

Donc les différents produits Cashbee+ ont bien performé selon la gamme de risque à laquelle ils appartiennent. Ce n’est pas plaisant de rapporter des performances en baisse, mais elles sont au moins cohérentes avec le niveau de risque pris.

Et la correction de septembre nous rappelle bien que les performances des placements à long terme doivent être évaluées sur… le long terme !

La quasi-totalité des classes d’actifs en baisse en septembre

Comme toujours, nous pensons qu’il est pertinent de replacer la performance de nos solutions d’épargne dans le contexte de marché global.

Et nous pouvons observer que la tâche des gestionnaires n’a pas été simple en septembre :

Indice

Type

Perf à date (2021)

Perf de septembre

S&P500

Actions US

14,68%

-3,61%

Nasdaq

Actions US

12,11%

-4,89%

CAC 40

Actions France

17,45%

-1,79%

CSI 300

Actions Chine

-6,62%

1,08%

US High grade

Obligations US

-1,78%

-1,10%

Euro High grade

Obligations Europe

-2,29%

-0,90%

Brent future

Pétrole

50,81%

7,41%

Or

Or

-7,71%

-4,47%


Une baisse simultanée des actions et des obligations

Tâchons d’abord d’expliquer la baisse simultanée des marchés actions et obligataires. En temps “normal”, la baisse de l’un est censée être compensée par la hausse de l’autre. Sauf qu’en septembre, ce sont les craintes inflationnistes qui ont pesé sur les deux en même temps.

La reprise économique, stimulée par une abondance de liquidités fournie par les banques centrales, est devenue de plus en plus forte dans les dernières semaines. À tel point que les chaînes d’approvisionnement sont maintenant sous une pression monstre. Certains secteurs manquent de main d'œuvre, d’autres de matières premières, et la question de la logistique est elle aussi de plus en plus difficile. Autrement dit, la reprise a été si vive qu’elle commence à créer des tensions. Cet environnement est moins favorable pour les entreprises, on peut donc comprendre que ce contexte pèse sur les cours.

Par ailleurs, tous ces facteurs favorisent la hausse des prix, dont il s’agit de savoir si elle est transitoire ou permanente. La seconde option (l’inflation) semble être de plus en plus plausible. 

Cela amène un nombre croissant d’investisseurs à craindre un changement dans les politiques monétaires des banques centrales. Leur mission est en effet de combattre l’inflation, et elles pourraient donc considérer une hausse progressive des taux directeurs. Par anticipation de mesures de ce type, les taux longs, en USD, GBP et EUR ont commencé à monter en septembre. Et lorsque les taux montent, le prix des obligations baisse. CQFD

La diversification aide, mais n’est pas infaillible

Le tableau ci-dessus souligne également que la diversification géographique n’a pas été d’une grande aide non plus. Certes, l’indice actions chinois a repris quelques couleurs en septembre, à contre-courant des autres grandes places financières. Mais c’est le marché qui a subi une forte chute en 2021, reflétant le durcissement considérable du gouvernement chinois à l’égard du secteur technologique et, depuis peu, immobilier.

Enfin, l’or, traditionnellement une valeur refuge, n’a pas délivré sa protection habituelle. Notamment parce que la hausse des taux longs en USD a poussé le cours de la devise américaine à la hausse également. Ce qui renchérit mécaniquement le coût de l’or pour tout acheteur non-américain, ce métal s’échangeant en US Dollars. 

Focus sur Cashbee+, la gestion pilotée. 

Analysons maintenant nos profils thématiques, allant de Cashbee+ (le profil générique) à Cashbee+ Tech, Climat, Inclusion et Impact.

Un allègement graduel des actifs risqués en portefeuille

Craignant des périodes de volatilité plus importantes, nos gestionnaires ont graduellement réduit leur exposition aux actifs les plus dynamiques durant l’été. Fin août, cette exposition dépassait à peine 20% pour Cashbee+ Défensif, et se situait entre 51,4% et 53,1% pour les autres profils. Bien en dessous des limites possibles, à savoir 30% du total pour Cashbee+ Défensif et 70% pour tous les autres profils Cashbee+. 

Cela ne veut pas dire que le solde des portefeuilles est sans risques. Car la partie obligataire (hors “high yield” - la dette à haut rendement) n’est pas incluse dans les actifs risqués par exemple et est bien exposée au risque de taux notamment. Mais cet ajustement et l’adoption d’une posture plus défensive a sans doute contribué à “limiter la casse”.

Une position en trésorerie importante fait tampon

L’ensemble des profils Cashbee+ ont maintenu une position en cash relativement importante de 13% du total (à l’exception de Cashbee+ Défensif pour lequel cette position atteint presque 20%). Ces 13% se retrouvent sur un fonds monétaire, qui, dans un contexte de taux courts négatifs, fournit un rendement proche de zéro. Cela constitue un poids dans un contexte haussier, mais cela protège quand les marchés corrigent.

Pour être clair, cette poche de trésorerie pourrait être redéployée par nos gestionnaires lorsqu'ils estimeront que les conditions de marché le justifient.

L’introduction de fonds Long / Short

Après une longue période de hausse quasi générale, l’évolution récente des cours tend à souligner que l’économie mondiale entre dans la seconde phase du cycle économique, plus modéré en termes de dynamique.

Dans un tel contexte, il devient plus dangereux de faire des placements directionnels, qui parient sur une hausse d’un marché dans son ensemble. Et il devient plus pertinent de faire des choix tactiques, afin de sélectionner les secteurs, les zones géographiques et les entreprises spécifiques qui devraient surperformer par rapport à la moyenne.

C’est la spécialité des fonds dits “long/short”, dont l’objectif est d’identifier :

  • les entreprises spécifiques qui, selon leurs gestionnaires spécialistes, possèdent les meilleures chances de réussite ; 
  • ainsi que les sociétés qui ont les pires perspectives dans le même secteur.

Ils vont alors acheter les titres des entreprises les plus prometteuses (prendre une position “longue”) et simultanément vendre à découvert les actions des sociétés les moins performantes (prendre une position “short”). 

Si l’analyse du fonds “long/short” est juste, il délivrera alors une performance positive quelque soit la tendance générale de marché.

C’est avec cette idée en tête que les gestionnaires de Cashbee+ ont initié des positions, modestes pour l’instant, dans des fonds de ce type (comme le fonds Marshall Wace par exemple).

Viser loin ! 

Nos lecteurs avisés se rendront compte que nous n’avons pas changé le titre de notre conclusion. Alors qu’au second trimestre les performances de l’ensemble de nos placements longs étaient largement positives. 

Cela nous permet de souligner qu’après un trimestre excellent, comme le second trimestre de cette année, ou dans la foulée d’un trimestre plus compliqué, comme celui que nous venons de vivre, notre philosophie reste inchangée. Les placements Cashbee+ visent tous un rendement largement supérieur à celui des livrets bancaires. Cet objectif va de pair avec un niveau de risque qui varie selon les supports, mais qui est non nul. Ce qui se traduit forcément par des périodes de hausse… et de baisse. Le tout est de garder en tête notre horizon de placement !

Un commentaire ? Discutons !

Mettez vos finances au travail !

Nous avons créé Cashbee, une app d'épargne simple et efficace, qui vous donne accès aux meilleurs placements depuis le confort de votre portable. Essayez-là !

En savoir plus
Newsletter

Chaque mois, une sélection de nos meilleurs articles dans votre boite mail

C'est noté. À très bientôt !
Hmm, quelque chose coince. L'adresse peut-être ?
Dans la même catégorie