Partagez cette définition
Définitions associées
Articles associés
Aucun article associé

Valeur mobilière

On appelle valeur mobilière un titre négociable sur les marchés financiers. Les actions, les obligations, les fonds cotés, ou encore les options sont des exemples de valeur mobilière. Ces titres donnent des droits sur les institutions qui les émettent (Etats, entreprises) — par exemple une créance dans le cas d'une obligation, ou des droits de vote et aux dividendes dans le cas des actions. L'adjectif "mobilière" précise qu'il s'agit de titres négociables, interchangeables et fongibles entre eux. Dit autrement, une action de l'Oréal donne exactement les mêmes droits et possède exactement les mêmes caractéristiques qu'une autre. C'est cette standardisation entre elles qui facilite les échanges de valeurs mobilières et qui leur procure donc une certaine liquidité. Par oppositions à des valeurs "immobilières", comme par exemple des bâtiments ou des terrains, qui peuvent bien évidemment se vendre ou s'acheter (qui restent donc négociables), mais pour lesquels les prix se fixent typiquement pour chaque bien immobilier spécifiquement, au gré à gré. Toujours pour faciliter et accélérer les échanges de valeurs mobilières, elles ont été dématérialisées en France en 1981. C'est-à-dire que les titres physiques (des registres physiques dans lesquels on inscrivait les détenteurs de valeurs mobilières chez des intermédiaires) ont été remplacés par des titres dématérialisés. Depuis, la gestion des dépôts de titres et les échanges de valeurs mobilières se font par gestion informatisée.