Partagez cette définition
Définitions associées
Articles associés
Aucun article associé

Rapprochement bancaire

Le rapprochement bancaire est un moyen de contrôle comptable très utilisé. Il s’agit de la comparaison (le "rapprochement") entre le solde du compte 512 d'une entreprise, qui est le nom comptable donné au compte en banque de l'entreprise, et celui du compte bancaire tel que calculé et émis par sa banque. 

Logiquement, ces deux comptes sont censés afficher le même montant en permanence. Par exemple, si la société reçoit un paiement d’un de ses clients par virement, le solde de son compte 512 va augmenter du montant du virement, tout comme le solde de son compte à la banque.

Mais dans la pratique, les écarts entre les deux chiffres sont fréquents. Ils peuvent s’expliquer par des décalages dans le temps. La banque peut mettre quelques jours à encaisser des chèques, déjà comptablement pris en compte par l’entreprise par exemple. Mais le rapprochement bancaire peut aussi révéler des failles dans la tenue de la comptabilité de l’entreprise. En d’autres termes, il permet d’analyser et de comprendre quelles transactions ont été mal comptabilisées, créant un déséquilibre entre les deux soldes. 

Le rapprochement bancaire est très important pour la gestion d’une entreprise, car il permet de s’assurer que les décisionnaires connaissent la liquidité dont dispose la société à tout instant, en prenant en compte l’ensemble des transactions qu’elle effectue tous les jours (factures payées, salaires à verser, sommes reçues des ventes réalisées, loyer etc. ). Or la gestion de la trésorerie est une nécessité incontournable pour toute société.  

Il n’est donc pas étonnant de constater que des outils existent pour aider les dirigeants d’entreprise dans leurs efforts de gestion de trésorerie au sens large, et pour le rapprochement bancaire en particulier.