Partagez cette définition
Articles associés
Aucun article associé

PGE (Prêt Garantie par l'État)

Le Prêt Garanti par l’Etat (PGE) a été créé le 19 octobre 2020 dans l’objectif de soutenir les entreprises touchées par la crise de la COVID-19. L’aide financière, sous forme de prêt, est apportée à des entreprises de toutes tailles et opérant dans n’importe quel secteur d'activité à des taux extrêmement avantageux. Le montant du prêt PGE correspond à 3 mois de chiffre d'affaires ou à 2 ans de masse salariale (2 ans de rémunération pour les employés) pour les starts-up et petites et moyennes entreprises (PME).

Ils sont fournis par les banques, mais garantis par l’État à hauteur de 70% pour les grandes entreprises et jusqu’à 90% du montant emprunté pour les PME. Par ce mécanisme, le risque effectif pris par les banques est structurellement limité, permettant de stimuler les volumes de prêts accordés.
Afin de pouvoir bénéficier des PGE, les grandes entreprises ne peuvent pas distribuer des dividendes, ou investir dans des actions en bourses en 2020.

Depuis le 14 janvier 2021, toutes entreprises disposent d’une année supplémentaire pour rembourser les Prêts Garantis par l’Etat. L’emprunteur peut organiser son remboursement sur une période allant de 1 à 6 ans. Autrement dit, il peut rembourser l’intégralité de son emprunt 12 mois après l’avoir obtenu, ou étaler le remboursement sur des périodes plus longues. Le taux d’emprunt à payer par l’emprunteur varie selon l’échéance finale du PGE comme suit :

  • Un an : 0,25%,
  • 2 ans : 1,0%,
  • 3 ans : 1,5%,
  • 4 ans : 2,0%,
  • 5 ans : 2,5%.

Le programme est un succès : les banques ont déjà distribué plus de 675 mille Prêts Garanties par l’État, pour une valeur totale supérieure à 137 milliard d’euros.