Dis mamam, c’est quoi un incubateur ?

Depuis que nous avons créé Cashbee, nous apprenons le langage des start-uppeurs et de leur écosystème. Et l’incubateur fait partie des concepts incontournables pour toute jeune entreprise. Définis comme “organismes d’aide et d’accompagnement à la création d’entreprise”, comment fonctionnent-ils dans la pratique ? Quels services offrent-ils aux start-ups incubées ?1 Sont-ils tous équivalents ? Depuis notre création, nous avons eu le plaisir d’en connaître deux, Le Loft de 50Partners et platform58, de la Banque Postale, et c’est donc sur la base de notre expérience pratique que nous tâchons ici de répondre à ces quelques questions.

Les incubateurs sont nombreux et de forme, taille et constitution différentes, allant d’organismes sponsorisés par des entités publics ou associés à des universités, à des entités appartenant à de grands groupes privés (les grandes banques par exemple) ou même totalement indépendants, financés par des capitaux privés. Si les principes de ces couveuses d’entreprises sont largement les mêmes - réunir des start-ups dans un même lieu, et proposer un suivi, afin d’en favoriser le développement, avant de les faire “voler de leurs propres ailes” -, les moyens mis en place, leurs mode de fonctionnement et la valeur qu’en retirent les incubées peuvent fortement varier.

L’offre de 50Partners est très séduisante : fondé par 50 entrepreneurs aguerris, et en contrepartie d’une participation au capital, l’incubateur fait bénéficier les start-ups de leurs expériences cumulées via un suivi personnalisé. Chacun des “partners” peut être mobilisé, selon son expertise, pour apporter son aide ponctuelle sur une problématique spécifique qu’affronte la start-up incubée, et ceci durant toute sa vie d’entreprise. Au-delà de la mise en relation avec de nombreux experts sur des sujets aussi diverses que le marketing digital, les ressources humaines, la comptabilité ou encore la fiscalité, l’accompagnement proposé comprend aussi l’aide au financement, que ce soit via une mise en relation avec des Business Angels de renom, ou bien une participation directe du fonds 50Partners Capital, pour un investissement jusqu’à €200k. Les start-ups peuvent aussi s’y héberger à des tarifs abordables, qui varient selon que l’on souhaite bénéficier de l’assistance et des conseils avisés de l’équipe 50Partners ou uniquement avoir accès à un espace de co-working. Les incubés se retrouvent ainsi au coeur de Paris, dans un lieu de travail en open space (le “Loft”), entourés de restos sympas et pas chers. Une mention spéciale d’ailleurs pour le Postiche, et son menu déjeuner à tarif réduit pour les “Lofteurs” !

La proposition de platform58 est tout aussi impressionnante : créé récemment par La Banque Postale, celle-ci a pu évaluer en détail le mode de fonctionnement des incubateurs existants, et notamment ceux des autres banques. Il en résulte des choix très forts, comme par exemple la volonté d’accompagner les start-ups pendant une période longue, sans limite de durée, ou encore la décision de ne pas prendre une participation dans les sociétés incubées, afin d’en favoriser l’indépendance. Si le Loft est un lieu chargé d’histoire, les locaux de platform58 se distinguent par leur modernisme et leur fonctionnalité : les bureaux au 58 rue de la Victoire ont été entièrement rénovés et conçus pour attirer de jeunes entrepreneurs, avec - en plus de la table de ping pong, le baby-foot et le potager incontournables - de nombreuses salles de réunion, un roof-top terrasse se prêtant aux apéritifs avec les équipes et/ou clients et un local à vélo, favorisant les déplacements moins polluants. L’accompagnement est également mis en avant, chaque start-up se voyant associé un parrain (un cadre dirigeant de La Banque Postale) qui au-delà de ses conseils personnels, facilite les mises en relation avec le réseau d’experts de La Banque Postale et/ou des partenaires de la banque. Dernier détail, et pas des moindres : une fois sélectionnée, la start-up bénéficie d’un hébergement gratuit pour un nombre de postes limité.

Nous sommes convaincus que toute start-up bénéficie d’un passage au sein d’un incubateur, et que cela représente a minima un gain de temps considérable dans le développement d’un projet entrepreneurial. Mais afin de maximiser les bénéfices pour les deux parties, il s’agit pour l’incubateur de trouver et sélectionner les projets entrepreneuriaux sur lesquels ils peuvent avoir un réel impact, et pour la start-up d’identifier l’expertise et les services proposés qui correspondent au mieux aux priorités et besoins de l’entreprise. Pour une FinTech comme Cashbee, la pertinence et la puissance du réseau d’experts de La Banque Postale, ainsi que la proximité avec les équipes de la banque digitale Ma French Bank sont des avantages majeurs et des accélérateurs de croissance puissants ; platform58 est sans doute l’incubateur qu’il nous fallait.


  1. Il va de soi que dans ce partenariat entre start-ups et incubateurs, les seconds ont également des objectifs. Nous les décrirons dans un autre article à venir, afin de limiter la longueur de celui-ci.

Nos recommandations

communauté

il y a 2 mois

8 min

En 2017, après vingt ans de loyaux services et à force de promotions successives, Cyril et moi…

Marc Tempelman

Lire l'article

Prêt à épargner ?

illustration