Nous utilisons des cookies pour améliorer ce site internet. En poursuivant votre navigation, vous acceptez nos conditions d’utilisation.

Faites le test : êtes-vous un épargnant averti ?

Est-ce que vous savez bien épargner ?

Épargner c’est comme beaucoup de sports ou de loisirs, cela peut être ludique et passionnant mais il faut en maîtriser les fondements pour pouvoir en profiter pleinement. Connaissez vous les fondamentaux des techniques d’épargne? Ou est-ce que vous confondez “taux d’intérêt”, “capitalisation” et “rendement”? Faites le test pour découvrir votre statut d’épargnant.

1. Parmi les options suivantes, laquelle est une stratégie d’épargne efficace ?

a. Créer une cagnotte pour les urgences, et y déposer de l’argent aussi régulièrement que possible

b. Rembourser des crédits à la consommation (à taux d’intérêt élevé) le plus rapidement possible

c. Demander à son employeur de déposer directement une portion de son salaire dans un compte d’épargne qui verse des intérêts

d. Toutes les réponses ci-dessus

2. Parmi ces types de banques, la- ou lesquelles typiquement offrent des rémunérations plus élevées sur leurs comptes sur livret (calculées sur une durée d’un an ou plus) ?

a. Une banque de réseau traditionnelle, dans laquelle la grande majorité de la population a son compte courant

b. Une banque en-ligne

c. Une banque captive ou spécialisée, appartenant typiquement à un constructeur automobile ou à une grande enseigne de la distribution

d. La filiale d’un groupe bancaire étranger

3. Le Fonds de Garantie des Dépôts et de Résolution (FGDR) intervient lorsqu’une banque est en faillite. Cet organisme d’intérêt général indemnise les déposants dans un délai de 7 jours ouvrables jusqu’à

a. EUR 50 000 par banque, par client

b. EUR 75 000 par banque, par client

c. EUR 100 000 par banque, par client

d. EUR 150 000 par banque, par client

4. De nombreux experts financiers et banques et conseillent de constituer de l’épargne de précaution, afin de pouvoir faire face à des coups durs et vous permettant de couvrir vos dépenses pour une période de :

a. 1 mois

b. 1 à 2 mois

c. 3 à 6 mois

d. 1 un au moins

5. Un compte à terme typiquement offre un meilleur rendement qu’un compte sur livret

a. Vrai

b. Faux

6. Le calcul des intérêts composés, ou intérêts capitalisés, se fait sur la base de :

a. La somme initiale (le principal) et les intérêts cumulés

b. La somme initiale (le principal) uniquement

7. Lequel de ces fréquences de capitalisation maximisera les intérêts perçus :

a. Intérêts annuels

b. Intérêts semi-annuel

c. Intérêts trimestriels

d. Intérêts mensuels

8. Lorsque j’achète des obligations, je suis sûr de récupérer mon capital

a. Vrai

b. Faux

9. J’ai EUR 10 000 à mettre de côté. Une première banque me propose EUR 80 de bienvenu. Une seconde banque ne m’offre pas de prime, mais rémunère mon compte à 0,9%.

a. Je devrais déposer mon argent dans la première banque

b. Je devrais déposer mon argent dans la seconde banque

10. La- ou lesquelles de ces recommandations feriez-vous à quelqu’un qui envisage d’acheter son premier logement?

a. Réduit d’abord ta crédit à la consommation, avant de demander un crédit immobilier

b. Fixes-toi un but spécifique (et une limite de dette à ne pas dépasser)

c. Construit un budget

d. Toutes les réponses ci-dessus

Réponses

1. (d) Toutes les réponses ci-dessus

Si toutes les suggestions sont pertinentes, vous pouvez peut-être commencer par des virements automatiques vers votre compte d’épargne. Automatiser ainsi votre effort d’épargne peut être un excellent début, qui constitue une façon indole de constituer une cagnotte. N’oubliez pas de revoir de temps à autre le montant ainsi mit de côté mensuellement, afin de voir si vous ne pouvez pas l’augmenter petit à petit, accélérant ainsi la croissance de votre épargne.

2. (c) Une banque captive ou spécialisée

Les rendements proposés sur les comptes sur livret sont variables et peuvent changer à n’importe quel moment. De façon générale, les banques en ligne proposent souvent des offres commerciales composées de primes et/ou des rendements élevés sur des durées relativement courtes (allant de 1 à 4 mois typiquement), après quoi le rendement chute significativement. Ces offres ont pour but de vous faire devenir client(e) de cette banque en ligne, et, dans un deuxième temps, de vous vendre une multitude d’autres produits et services financiers. Si vous cherchez à placer votre argent sur un compte pendant une durée courte, le placer sur un compte d’une banque en ligne sera à priori la meilleure solution. En revanche, sur des durées plus longues, ce sont bien les banques dites captives ou spécialisées qui proposent le rendement le plus attractif, car elles sont structurellement à la recherche de dépôts, et les rémunèrent donc sur la durée.

3. (c) EUR 100 000

Créé par la loi du 25 juin 1999 sur l’épargne et la sécurité financière, le FGDR intervient lorsqu’une banque est en faillite. Il est chargé de l’indemnisation des déposants dans un délai de 7 jours ouvrables, jusqu’à 100 000 € par personne et par établissement, si l’établissement auquel ils ont confié leurs avoirs ne peut plus faire face à ses engagements.

4. (c) 3 à 6 mois

Un minimum de 3 à 6 mois est généralement recommandé. Si vous pouvez épargnez plus, tant mieux!

5. (a) Vrai

Un compte à terme offre généralement un meilleur rendement qu’un compte sur livret, car la banque vous rémunère pour la durée pendant laquelle vous êtes prêt à lui confier cette épargne, sans y toucher. Par conséquent, plus l’échéance de contrat à terme est longue (allant typiquement de 3 mois à 5 ans), plus le taux d’intérêt sera élevé. Moins bien rémunéré, le compte sur livret vous permet d’avoir accès à votre argent à tout instant, sans pénalités.

6. (a) La somme initiale (le principal) et les intérêts cumulés

L’intérêt composé ou capitalisé est due sur le montant principal et sur les intérêts déjà cumulés auparavant. Pour désigner l’intérêt payé uniquement sur la somme initiale (le principal) on parle d’intérêt simple.

7. (d) Intérêts mensuels

Plus la fréquence de calcul et de versement des intérêts est fréquente, plus vous gagnez d’intérêts. Recevoir des intérêts mensuels est donc plus intéressant que trimestriel, les recevoir trimestriellement est préférable à un versement semi-annuel, etc.

8. (b) Faux

Dans sa nature l’obligation constitue une forme de reconnaissance de dette d’un emprunteur. Le prix d’une obligation peut varier au cours de sa vie, reflétant l’évolution des taux d’intérêt et/ou la santé financière de l’emprunteur. A son terme (à la maturité), l’emprunteur vous doit le montant de votre investissement initial si vous avez acheté l’obligation à l’émission. Vous êtes donc exposé au risque qu’il ne puisse le faire. S’il s’agit d’une obligation d’Etat (les Obligations Assimilables du Trésor ou OATs) ce risque de non-remboursement est extrêmement faible, mais s’il s’agit d’une obligation émise par une société ou un pays émergent, ce risque augmente.

9. (b) Je devrais déposer mon argent dans la seconde banque

Il est vrai que les propositions de primes peuvent paraître attractives. Et pour ceux qui ont des petites sommes à mettre de côté, cela peut représenter un pourcentage conséquent (mais malheureusement la prime est souvent associé à un montant minimal à mettre sur le compte à son ouverture). Il faut donc comparer les deux offres sur un même pied. Et dans le cas proposé, la prime d’EUR 80 ne représente que 0,8% du montant déposé, un rendement inférieur au 0,9% proposé par la seconde banque.

10. (d) Toutes les réponses ci-dessus

Généralement, les prêteurs recommandent que l’ensemble de votre dette (incluant les crédits à la consommation, le crédit automobile,…) ne devrait pas dépasser 30% de vos revenues avant impôts. Au-delà des efforts que vous pouvez faire pour réduire votre dette avant d’entamer les négociations sur votre emprunt immobilier, essayez de constituer un budget détaillé afin de mieux comprendre la nature de vos dépenses. Cela vous permettra d’identifier les postes sur lesquels vous pouvez potentiellement les réduire, et, du coup, mettre plus de côté afin d’atteindre votre objectif d’apport en capital pour l’achat du logement.