Apprendre à nos enfants à épargner

Au-delà d’une passion pour tout ce qui touche à l’épargne, les trois co-fondateurs de Cashbee partagent le fait d’être parents. Et comme de nombreux parents, nous nous posons souvent la question de savoir comment nous pouvons apprendre à nos enfants à gérer l’argent. Comment leur faire comprendre qu’une saine gestion financière est nécessaire pour obtenir la liberté financière, elle même un de fondements de leur autonomie future ? Découvrez ici nos conseils pratiques pour apprendre à votre enfant comment bien gérer son argent : faire son premier budget, segmenter ses produits d’épargne et penser long terme.

Conseil 1 : Expliquer, et expliquer encore

Il n’y a pas d’âge pour commencer à sensibiliser vos enfants à l’argent et à l’épargne. Avant même de leur apprendre à gérer leur argent, commencez par montrer l’exemple, et prenez du temps pour expliquer - en termes simples - comment vous gérez le vôtre. L’argent ne doit pas être un sujet tabou. Vous faites les soldes ? Profitez-en pour pour expliquer pourquoi il est intéressant d’acheter des objets soldés, et combien - en Euros - cela vous a coûté en moins par rapport au prix fort. Distinguez entre les dépenses courantes, et les dépenses exceptionnelles (type vacances, voiture ou achat de meubles) pour lesquelles vous avez dû mettre de côté. Soyez à l’écoute de vos enfants, et répondez à leurs interrogations naturelles concernant l’argent, la façon d’en gagner et les règles à respecter pour le dépenser intelligemment. A un jeune âge, expliquez leur ce qui est raisonnable de mettre sur une liste de souhaits de cadeaux (par exemple des légos, des livres, des jouets) et ce qui ne l’est pas, car trop cher (le dernier modèle de smartphone,...), afin de stimuler leur sens des valeurs.

Conseil 2 : L’argent de poche progressif, afin de commencer à (devoir) faire des choix

L’argent de poche est destiné à financer les dépenses de loisirs de votre enfant et il faut donc faire attention à ne pas imposer les achats que votre enfant doit faire avec. S’il/elle souhaite le dépenser pour un sweatshirt rouge corail dont vous ne raffolez pas, vous pouvez essayer de guider votre enfant vers un autre modèle mais cela reste son argent. La clé selon nous est de faire croître progressivement la somme que vous lui donnez, afin d’apprendre la nécessité de faire choix - l’argent ne se dépense qu’une fois, et l’adolescent ne peut pas acheter tout ce qu’il voudrait, tout de suite. En outre, il devient maintenant apparent que pour certains objets désirés, il va falloir patienter, et mettre de côté son argent de poche pendant plusieurs semaines, voire des mois, afin d’accumuler suffisamment d’argent pour pouvoir se permettre l’acquisition de l’objet tant convoité. Dans des cas exceptionnels, nous avons parfois encouragé ce comportement de jeune épargnant, en proposant de participer pour partie à l’achat ou d’avancer une partie des fonds nécessaires, à condition que l’enfant épargne par lui-même pour le solde et/ou rembourse l’avance dans un certain délai.

Il n’est d’ailleurs pas grave que certains objets de désir restent hors de portée de vos enfants. Même si cela peut paraître comme la fin du monde de ne pas avoir la dernière paire d’Adidas ou de Suprême, nous sommes certains que vos enfants s’en remettront (enfin, au bout d’un certain temps).

Conseil 3 : Ouvrez un compte en banque en son nom (et surtout un compte sur livret)

Avoir un compte en son nom responsabilise l’enfant, à condition d’en faire un sujet de conversation régulier avec lui bien sûr. Le compte est une opportunité concrète pour échanger avec votre enfant sur sa cagnotte, utilisant ses relevés mensuels comme support tangible pour évaluer dans la pratique la puissance de l’épargne. Il/elle verra l’effet cumulatif des ses efforts qu’il/elle a fait pour ne pas toucher à son argent (et des contributions éventuelles de grand-parents à l’occasion d’anniversaires et autres fêtes) et des intérêts versés sur l’argent mis de côté.

Il s’agit par ailleurs d’un excellent support pour faire découvrir aux jeunes les différents types d’épargne, car on peut tout à fait ouvrir des comptes de type PEL (Plan épargne logement), Livret A et même un contrat assurance vie en leurs noms.

Enfin, le même phénomène psychologique qui s’applique aux adultes vaut aussi pour les enfants : la tentation de faire des dépenses impulsifs se réduit lorsque l’argent est moins facilement accessible, c’est-à-dire à la banque, et non pas dans une tirelire à côté de son lit.

Conseil 4 : Les encourager à faire des petits jobs

L’argent de poche c’est bien, l’argent gagné à la sueur de son front, c’est mieux. En d’autres termes, les sommes reçues en faisant des baby-sittings, en tondant le gazon du voisin, ou encore en donnant des cours de soutien aux enfants plus jeunes permettent aux adolescents de mieux appréhender et apprécier les efforts qu’il faut pour gagner de l’argent. Ils feront d’autant plus attention avant de le dépenser.

Conseil 5 : Définir des projets

Comme pour les adultes, c’est plus facile d’épargner lorsqu’on le fait pour un projet spécifique. Même s’il est vrai que capitalisé, un taux d’épargne de 7% permet de doubler son épargne en un peu plus de 10 ans (si, si, nous avons fait le calcul pour vous), c’est beaucoup plus concret, ludique et tangible d’expliquer à son enfant qu’il pourra s’acheter le maillot de l’équipe de France, avec les deux étoiles, s’il/elle met de côté son argent de poche pendant quelques mois, et alimente son épargne avec les revenus de quelques petits jobs.

En conclusion…

Aider ses enfants à comprendre l’utilité et l’importance de l’épargne est - selon Cashbee - un objectif très noble que les parents ont tout intérêt à inclure dans leur éducation, afin de maximiser les chances qu’ils deviennent des adultes financièrement autonomes, et donc libres. Comme toujours, tout est affaire de nuance, et une partie des premiers Euros “gagnés” (sous forme d’argent de poche, cadeaux ou encore la rémunération pour de petits boulots) doit servir à financer sorties entre amis, loisirs et achats impulsifs, mais il est crucial de stimuler le sens de l’épargne et d’inculquer quelques réflexes simples, qui serviront nos enfants durant toute leur vie d’adulte. Nous espérons que ces quelques conseils pratiques vous aideront en ce sens.

Nos recommandations

Mon Argent

il y a 18 heures

3 min

Une somme d’argent est placée à intérêts composés lorsque les intérêts de chaque période sont…

Marc Tempelman

Lire l'article

Mon Argent

il y a 10 jours

7 min

Peu importe votre niveau d’épargne et votre situation financière actuels, chez Cashbee nous pensons…

Marc Tempelman

Lire l'article

Prêt à épargner ?

illustration