Bien choisir ses vins pour son (premier) cocktail

Vous avez peut-être pris l’habitude de lire nos articles qui visent à vulgariser les concepts financiers et donner des astuces pour mettre de l’argent de côté. Mais au lendemain de la célébration du passage en beta-testing de l’application Cashbee avec nos familles, nos partenaires et nos actionnaires, nous souhaitons nous écarter temporairement de cette mission première, pour partager avec vous une de clefs de la réussite de cet exercice “corporate” périlleux qu’est le cocktail d’entreprise : servir de bons vins, sans faire exploser le budget !

Ayant trouvé un excellent traiteur à un tarif raisonnable (une fois de plus avec l’aide des équipes dévouées de notre incubateur Platform58) pour le petits fours et les softs, nous avons fait le choix de nous tourner vers les experts de Chaisdoeuvre, club d'amateurs de vin et une start-up amie, pour nous aider à choisir les vins à offrir à nos invités. En effet, nous avons tous en mémoire des soirées de ce type peu agréables, où on se retrouve initialement à boire un mauvais champagne tiède (ou pire, un mousseux d'origine douteuse), puis du vin rouge ultra-jeune et rèche, pour finir avec un mal de tête prononcé le lendemain au réveil. Et une telle expérience n’est tout simplement pas compatible avec la priorité absolue que nous accordons au service client et à l’expérience irréprochable que nous utilisateurs doivent vivre en rejoignant Cashbee.

Mais le challenge pour Chaisdoeuvre était réel, car nous avons imposé des contraintes budgétaires strictes, affiché un désir fort de servir non seulement des vins bons, mais aussi de faire découvrir à nos invités des producteurs passionés et passionnants, tout en insistant sur la quantité, puisque qu'il était naturellement inconcevable que nous puissons manquer de boissons !

C'est avec ce brief compliqué que la discussion s'est installée avec l'équipe de Chaisdoeuvre, sous la direction de Manuel Peyrondet, meilleur sommelier de France et MOF (!) pour arriver à la sélection suivante :

  • Le Champagne Blanc de Noirs L'Audace de la maison Pierre Gerbais, dirigé par le jeune Aurélien Gerbais qui a repris le domaine à ses parents en 2009 pour y révolutioner les méthodes de production, en isolant une parcellaire de pinot noir pour la vinifier sans souffre. Dans le verre, vous retrouvez un festival de noyau de cerise et de pomme rôtie, de nèfle et de miel, qu'une bulle élégante vient contraster avec panache.
  • Le Bellet Rosé le Clos Saint Vincent 2017 de Gio Sergi est né d'un cépage autochtone, le braquet, qui est travaillé exactement comme les grands blancs du domaine. Ce rosé propose la trame en bouche d'un grand Condrieu, avec une gamme aromatique d'abricot frais, d'écorce d'orange et de petits fruits acidulés. Les arômes sont posés, nets,... une "quille magique" selon Manu !
  • Le Barbera D'Alba de Marco Parusso, vigneron de talent qui a trouvé dans ses 2016 un équilibre parfait à l'image de nos grandes syrah françaises. La cuvée Ornati ne laisse aucune chance à ceux qui aiment les envolées florales autour de la violette et de la pivoine, ceux qui adorent les rouges juteux et spontanés qui évoquent la myrte, le cassis et le menthol. Toujours selon Manu, "à ce niveau de plaisir, c'est dangereux et diablement addictif".

Nous étions très contents de réunir tant de personnes qui nous ont aidés avec énergie et dévouement, et de leur présenter avec fierté l'avancement de notre projet. Sans doute l'adhésion commune à Cashbee et la brièveté de notre speech ont contribué à la bonne ambiance, renforcée par les personnalités plutôt affirmées et extraverties de nos amis partenaires ! Mais nous sommes convaincus que cette belle sélection de breuvages a facilité les échanges, les rencontres et les partages, qui ont fait le succès de notre soirée. D'ailleurs, s'il nous reste quelques bouteilles de rosé et de rouge, le champagne ne figure pas dans la photo pour une raison simple : épuisement du stock.

Nos recommandations

communauté

il y a 7 jours

4 min

Le monde a bien changé...Quand les trois co-fondateurs d'une FinTech comme Cashbee sont des quadras…

Marc Tempelman

Lire l'article

communauté

il y a 3 mois

3 min

Lorsque l’on parle de Fintechs, le sujet de la réglementation arrive très vite sur la table, que ce…

Cyril Garbois

Lire l'article

Prêt à épargner ?

illustration