Pourquoi nous avons choisi d’être régulés

Lorsque l’on parle de Fintechs, le sujet de la réglementation arrive très vite sur la table, que ce soit pour exiger que leurs activités soient davantage réglementées - c’est la position naturelle des acteurs traditionnels - soit pour réclamer un cadre plus souple et favorable à l’innovation financière et au service client - c’est bien entendu la position des acteurs les plus agressifs qui se sont donnés pour objectif de bouleverser l’industrie financière.

Lorsque nous avons créé Cashbee il y a près d’un an, nous avions bien conscience du challenge que représentaient les aspects réglementaires d’une telle aventure, et nous avons tout de suite considéré qu’ils devaient être traités de façon prioritaire, au même titre que les chantiers technologiques ou marketing. Nous avons délibérément choisi la voie la plus exigeante, c’est à dire de porter nous-mêmes les agréments qui permettent d’exercer notre activité, plutôt que la solution qui consistait à se reposer sur les agréments de partenaires, modèle retenu par plusieurs Fintechs évoluant comme nous dans le domaine de l’épargne.

Cashbee vient d’être agréé par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR), le département de la Banque de France en charge d’accréditer et de surveiller les établissements de crédit et de paiement. Notre licence est celle d’un établissement de paiement, autorisé à effectuer les opérations récemment codifiées et encadrées par la deuxième directive européenne sur les moyens de paiement (DSP2). Ces opérations sont celles d’agrégateur de comptes et d’initiateur de paiements. En clair il s’agit, avec l’accord de nos clients, d’avoir accès à leurs données bancaires afin de leur proposer un service d’épargne adapté à leurs besoins.

Ces agréments ont été obtenu au terme d’une démarche structurante qui a nécessité de mobiliser toute notre énergie. Nos échanges avec le régulateur ont été exigeants, mais nous devons l’avouer également fructueux. Finalement, au-delà de la satisfaction que nous procure l’obtention de ce sésame qui nous permet de démarrer notre activité, nous pensons avoir beaucoup gagné de ce processus.

En effet, l’élaboration du dossier d’agrément et les nombreux aller-retours avec le régulateur nous ont forcé à entrer dans une description très détaillée de notre activité et de nos processus et nous ont ainsi permis de valider, voire d’ajuster certaines hypothèses que nous avions faites. On dit souvent que le pragmatisme et la réactivité sont des valeurs clés pour les start-ups. La planification et l’anticipation ne doivent pas être pour autant oubliées, et c’est bien cela que nous avons été incités à faire au cours de cet exercice.

Un des aspects scrutés avec le plus d’attention par l’ACPR est bien entendu la sécurité des données et des flux financiers. Le modèle de Cashbee est construit de telle façon que l’argent de nos clients se trouve à tout moment sur des comptes à leur nom, couverts par le Fonds de Garantie des Dépôts, dans une banque française. Ce système en « vase clos » et le fait que nous ne soyons pas dépositaires des fonds ont été appréciés par le régulateur. Il n’empêche : nous avons dû à sa demande renforcer nos procédures de contrôle interne en faisant notamment appel à des prestataires externes, étoffer notre gouvernance en créant dès le lancement un Conseil de Surveillance avec des membres indépendants et qualifiés, investir massivement (à notre échelle) dans notre système de stockage et de cryptage des données… Tout cela a évidemment un coût, mais également une valeur certaine : l’assurance d’opérer au niveau des standards les plus élevés de la profession.

Et cette assurance est primordiale dans le domaine dans lequel nous évoluons, celui de l’épargne des particuliers. Quelque soit la valeur et la nouveauté du service que nous proposons, nos futurs clients n’y adhéreront que s’ils sentent qu’ils peuvent nous accorder leur confiance. Cette confiance nous la gagnerons, en partie grâce à celle que nous a dores et déjà accordé le régulateur en nous donnant notre agrément. C’est bien pour cela que nous avons choisi d’être régulé.

Nos recommandations

communauté

il y a 2 mois

3 min

Depuis que nous avons créé Cashbee, nous apprenons le langage des start-uppeurs et de leur…

Marc Tempelman

Lire l'article

communauté

il y a 3 mois

8 min

En 2017, après vingt ans de loyaux services et à force de promotions successives, Cyril et moi…

Marc Tempelman

Lire l'article

Prêt à épargner ?

illustration